vide coeur - ma vie après ma vie . . .

vide coeur - ma vie après ma vie . . .

Et après ?

Alors j'ai du me décidé à prendre enfin le taureau par les cornes et suis allé (comme beaucoup !) consulté mon médecin traitant ! En résumé, il m'a expliqué que mon mal était d'origine psychosomatique et qu'il fallait que je me calme !!! Moi ce que je voulais, c'était qu'il m'aide à me débarrasser rapidement de mon mal être et que tout recommence à fonctionner comme avant !!!

"Il ne sert à rien de réparer le toit, si on ne s'occupe guère des briques..."

Dans des cas comme le mien, le médecin agit souvent "dans l'urgence" de calmer une personne angoissée, submergée par ses émotions et paniqué par un organisme qui s'affole ! 

Alors je lui pardonne de m'avoir, dans un premier temps, prescrit un calmant du système neurovégétatif, pour passer ensuite à des anxiolytiques de plus en plus fort jusqu'au jour bénit où il m'a dit : "Si je vous prescris celui-ci, vous aurez un grand risque de dépendance !!!"

Je pense qu'à ce moment là, chacun de nous en étaient arrivé à ses limites et qu'il a peut être voulu créer chez moi un "électrochoc". Quelque soit la méthode thérapeutique que l'on choisisse par la suite, elle viendra toujours en "complément" d'un traitement ou d'un conseil médical mais ne le remplace jamais !

Le moment était venu de me pencher sérieusement sur la véritable origine de mes troubles organiques :  "D'où venait le problème ?" "De mon corps où bien d'ailleurs" ??? Fallait-t-il que je continue à "m'acharner"sur mon ventre à grands coups de calmants ou bien essayer de remonter jusqu' à la racine du problème ? Oui mais par où commencer ?

"A quoi bon guérir quelqu'un dans son corps, si celui-ci reste blessé dans son âme..."

 



13/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres