vide coeur - ma vie après ma vie . . .

vide coeur - ma vie après ma vie . . .

Mes premiers pas dans la médecine complémentaire ...

Tout cela méritait un minimum de réflexion, d'analyse de la situation. Si mon problème était uniquement d'origine organique alors je me retrouverai à prendre un traitement pour le restant de mon existence ??? Et si ça venait d'ailleurs ? De la tête ? Je pensai : "J'ai un bon coup de fourchette mais à part ça, je me sens bien !!!"

"Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent..."

Cette habitude de se mentir à soi même !!! Encore un moyen supplémentaire de se rassurer !!! La peur ? C'est humain ! Mais peur de quoi ??? Pourquoi je continuais malgré tout à aller au delà de ma faim ??? Le moment n'était-t-il pas venu d'écouter, d'interpréter, les messages que me transmettait mon corps via des symptômes de gênes ou de mal être ??? Je me suis posé la question : "Après tout, je n'ai peut être pas "conscience" de ce que je fais ? J'ai tellement l'habitude de le faire ! Alors, pourquoi ne pas chercher du côté de mon inconscient ?"

"Ce que tu dis aux autres est important, mais ce qui est encore plus important, c'est ce que tu te dis à toi même..."

J'avais déjà entendu parler de problèmes liés à l'inconscient, souvent traité par hypnose. J'ai consulté deux praticiens : le premier m'a permis de constater que j'étais réactif à cette méthode mais rien de plus, le deuxième m'a expliqué que mon problème était d'ordre psychosomatique, m'a débarrassé de ma gêne et, "progressivement", de mes anxiolytiques.

Résultats : j'ai continué à manger à l'excès sans en subir les inconvénients !!! Jouissant de mon nouveau confort, j'ai cessé de rechercher la source de mon problème !!! 

Quand je ne jouais pas au rugby, j'allais courir dans un magnifique parc départemental non loin de chez moi. C'est à cette occasion que j'ai rencontré l'un des hommes qui allait changer ma vie avec une simplicité et une humilité que je n'oublierai jamais. J'aime dire qu'il est celui par qui tout à commencer, celui qui a allumé la mèche de ce qui allait changé radicalement ma vie, en répondant simplement à une question . . .

C'est donc lors d'un footing, que j'aperçu au loin un groupe de quatre personnes d'origines vietnamiennes, qui bougeaient élégamment de façon souple et harmonieuse, pratiquant cet art interne millénaire : le tai chi.

Décidé à dépasser ma timidité (Si ! Si !), j'ai un jour franchis le pas de les aborder tout en constatant que depuis la fois précédente, bons nombres de personnes d'âges et d'horizons différents s'étaient greffées à leurs groupes.

Je me suis donc lancé dans l'apprentissage de cette pratique dans le but d'imiter leurs gestuelles dans un premier temps et de pouvoir le faire indépendamment du groupe dans un deuxième.

Avant d'exécuter notre enchaînement de mouvements, nous devions bouger nos articulations de manières souples et précises. Les mouvements articulaires exécutés de façon très douces et non intensifs me procurais curieusement une sensation de chaleur, été comme hiver, au point de me dévêtir ! ! ! (J'ai assisté au cours tout les samedis matin durant 6 mois consécutifs, c'était début 1990, je ne les ai jamais quitté depuis, même si je ne suis pas assidu et que j'arrive souvent en retard !!!).

Aujourd'hui, le 23 juillet 2014, restera mémorable pour moi. Il est celui où j'ai appris le décès de mon maître de taï chi. Je voudrais le remercier et lui rendre hommage à travers mon blog pour tout ce qu'il m'a apporté. C'était quelqu'un de humble, de partageur, de rassembleur, doté d'un humour et d'une joie de vivre incomparable. Je ne pense pas que j'en serai là où j'en suis si, comme je le dis plus haut, il n'avait pas éveiller ma curiosité envers l'énergétique. Je lui dois beaucoup et c'est une grande perte pour nous. Il va beaucoup nous manquer. Un grand merci et puissiez vous reposer en paix pour l'éternité.

Je posais donc la question à mon enseignant : "Pourquoi je ressens une chaleur à me faire transpirer alors que mes mouvements sont différents de ceux que j'applique lors d'échauffements sportifs ???" Alors il me répondit tout simplement : "C'est l'énergie qui circule dans notre corps, qui est (entre autres !) souvent bloquée par nos articulations, qui se remet à circuler ! Tu vois, c'est comme de l'eau qui passerait dans un tuyau, ça ne peut bien se faire que si rien n'entrave son parcours. Le taï chi, tout comme d'autres méthodes, renforce et balaye tout ce qui pourrait nuire à la bonne circulation de l'énergie dans notre corps, c'est aussi simple que ça !"

Energie ??? Tuyau d'eau ??? Késako ??? Tout cela m'avait mis la puce à l'oreille et excité ma curiosité ! ! ! Je décidai d'en savoir plus et me mis à me documenter sur le système énergétique ainsi que sur les méthodes favorisant sa bonne circulation !!!

Je connaissais (comme tout le monde !) l'acupuncture mais fut très étonné d'apprendre qu'elle était en rapport avec le système énergétique ??? Encore quelque chose que j'avais écouté d'une seule oreille !!!

"Il n'y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre..."

Il y avait sa cousine : "le shiatsu" sauf qu'au lieu d'employer des aiguilles, on utilisait les mains et les doigts : "la digitopression !" On suit les canaux des méridiens (où circule l'énergie !) et on appuie à des endroits précis du corps . . . Que les enseignants et praticiens me pardonnent cette explication un peu rapide, mais c'est à une autre méthode que je voulais en venir : "La réflexologie plantaire !!!"

En effet, nous avons, dans certaines parties de notre corps (les pieds, les mains, les yeux, le visage, les oreilles, la langue...) des zones qui correspondent à des endroits de notre corps, par exemple, le haut du pied correspond au haut du corps et le bas du pied, au bas du corps. Je décidai d'en savoir plus et d'entamer une formation. Je trouvai une association sur Paris.

Elle se déroulerait en deux modules :

"Géographique" où l'on apprendrait à localiser certaines parties du corps sur les pieds.

"Holistique" :  En partant de symptômes (constipation chronique, migraine...), où et de quelle manière intervenir sur le pied.

Lorsque nous étudions des zones réflexes du pied, nos enseignants prenaient certains d'entre nous comme "cobayes" qui avaient un symptôme qui correspondait à l'un des systèmes étudiés ce jour là. Ce fut celui concernant l'ostéo-musculaire qui m'amena à jouer le "patient" du responsable de formation étant donné qu'en pratiquant "bêtement" la musculation, je m'étais irrité l'articulation de l'épaule !

 Ce que je peux dire : c'est qu'il n'y est pas allé de mains mortes !!! Il était du genre costaud avec de grosses mains alors avec mon gabarit de première ligne de rugby, il s'en ait donné à coeur joie en appuyant son massage !!!!

Non seulement, il a repéré où se situait mon irritation mais aussi mon ancien problème neurovégétatif que j'avais en fait "inhibé" par hypnose et que par son massage "appuyé", il a réveillé de plus belle !!!

C'était pire qu'avant !!! J'en étais devenu à avoir peur de manger !!!! Moi !?! Je me souviens que je regardais mon assiette avec le visage abattu de quelqu'un qui appréhendait par avance, le mal être qui allait suivre, une fois le repas terminé. . . je me mettais aussitôt à être ballonné et éprouvé !!!!

 J'ai commencé une thérapie en réflexologie plantaire, en faisant appelle à l'une de mes enseignantes, mais après quelques séances, je constatais que ce n'était apparemment pas une méthode assez puissante pour moi !!!! Du moins que ce n'était pas celle qui me convenait... Que faire ?

 



13/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres